{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

L'orthophoniste pour adultes sourds et malentendants

Créé le 13/03/2018 Mis à jour le 25/10/2018

Les orthophonistes sont des professionnels paramédicaux qui remplissent des missions de prévention, dépistage, diagnostic et rééducation des troubles du langage. Leurs interventions dans le domaine de la surdité sont nombreuses et ne concernent pas que les enfants : leurs compétences sont précieuses pour aider également des adultes qui présentent des troubles de l'audition.

Sur prescription médicale, l'orthophonie constitue une aide pour les adultes qui perdent l'audition, quelle qu'en soit la cause.

Article en langue des signes française

Le bilan orthophonique

Le bilan orthophonique est la pierre angulaire de l'intervention de l'orthophoniste. A l'aide de tests normalisés, il permet de décrire les difficultés mais aussi les points d'appui de chaque patient, pour esquisser un projet de rééducation individualisé. Ce bilan permet à l'orthophoniste de prescrire des séances de rééducation qu'il effectuera avec l'accord de son patient.

A l'issue des séances prescrites après le premier bilan, un bilan de renouvellement est proposé par l'orthophoniste. Ce bilan de renouvellement permet de noter les progrès effectués, et éventuellement les domaines dans lesquels la poursuite d'une rééducation s'avère nécessaire. Ces temps de réévaluation sont fondamentaux, à la fois pour le patient qui peut juger des avancées et éventuels besoins résiduels, et pour l'orthophoniste qui peut réorienter plus finement son intervention.

Tout bilan orthophonique fait l'objet d'un compte-rendu, qui peut être précieux pour certaines démarches à accomplir, notamment auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Favoriser la lecture labiale

Quand on perd l'audition, du fait de l'âge ou de toute autre cause, une des stratégies de compensation majeure est l'utilisation de la lecture labiale. Les orthophonistes, de par leur décret de compétences, sont habilités à proposer des séances d'apprentissage de la lecture labiale.

S'adapter à une prothèse ou un implant

Par ailleurs, s'adapter à des prothèses auditives ne va pas forcément de soi : des perceptions nouvelles parfois gênantes peuvent émerger, et tout le monde sonore est à redécouvrir. Une rééducation orthophonique d'accompagnement de l'appareillage peut alors être indiquée. Elle vient en appui et en complément du travail de l'audioprothésiste : à lui de trouver le meilleur réglage possible pour le patient, et à l'orthophoniste d'aider le patient à s'habituer et rendre plus performante la perception auditive permise par les appareils.

De façon encore plus nette, il ne saurait y avoir d'implantation cochléaire sans prévoir en aval une rééducation orthophonique spécifique. Les sensations nouvelles permises par l'implant, pour être comprises par le cerveau, méritent d'être entraînées dans le cadre de l'orthophonie. Les bruits de l'environnement, à l'intérieur comme à l'extérieur peuvent être passés en revue, ainsi bien sûr que les sons de la parole, pour viser la meilleure compréhension possible en situation de conversation.