{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Qui sont les orthophonistes ?

Créé le 13/03/2018 Mis à jour le 18/05/2018

Les orthophonistes sont des professionnels de santé qui interviennent de différentes manières auprès des personnes - enfants ou adultes - qui présentent une surdité ou des troubles de l'audition. Qui sont-ils ? Que proposent-ils ? Comment leurs interventions sont-elles prises en charge ?
Surdi Info fait le point.

Article en langue des signes française

Qui sont les orthophonistes ?

Les orthophonistes sont formés en 4 années après le baccalauréat (5 ans à partir de 2018) dans des Centres de Formation Universitaires en Orthophonie, rattachés aux facultés de médecine des Universités. Les orthophonistes interviennent à titre libéral, à l'hôpital ou dans les institutions du secteur médico-social. Ils peuvent intervenir à tous les âges de la vie, pour différentes raisons. Les rééducations sont le plus souvent individuelles, mais des dispositifs de groupe peuvent être proposés par les orthophonistes.

Remboursement et modalités de prescription

Les orthophonistes proposent des bilans à visée diagnostique sur prescription médicale, et mettent ensuite en œuvre des rééducations adaptées, en appui sur les données du bilan. Leurs actes, inscrits à la Nomenclature Générale des Actes Professionnels et circonscrits par un Décret de Compétences, font l'objet d'un remboursement à 60% par l'Assurance Maladie. Les organismes complémentaires (mutuelles) prennent le reste à charge. Si l'on bénéficie d'une exonération du ticket modérateur au titre d'une affection longue durée (ALD), l'assurance maladie rembourse les soins d'orthophonie à 100%.

 

Pour bénéficier de l'intervention d'un orthophoniste, il faut disposer d'une ordonnance (dans le cas de la surdité, il est préférable qu'elle émane d'un médecin ORL), qui peut prescrire :

  • un "bilan orthophonique et rééducation si nécessaire" : c'est le cas classique, où l'orthophoniste, à l'issue de son bilan fixe les axes de rééducation, le nombre de séances à effectuer, etc.
     
  • un "bilan orthophonique d'investigation" : c'est une formule plus rare, qui permet au médecin d'attendre les résultats du bilan avant de proposer une prescription de rééducation. Le contenu du bilan ne diffère en rien du premier cas de prescription.

 

Quand l'orthophoniste exerce dans une structure hospitalière ou médico-sociale, son action est proposée en concertation avec les autres professionnels de la structure, et toujours sur prescription médicale.

Surdité et orthophonie : une pluralité d'interventions

Les troubles de l'audition ont des retentissements multiples sur la communication, le langage, la parole, l'articulation ou encore la voix. L'orthophoniste peut intervenir à tous ces niveaux, de manière globale (avec l'enfant sourd, par exemple) ou de façon beaucoup plus ciblée (par exemple, une rééducation visant à optimiser la lecture labiale).

Le bilan orthophonique

Le bilan orthophonique est la pierre angulaire de l'intervention de l'orthophoniste. A l'aide de tests normalisés, il permet de décrire les difficultés mais aussi les points d'appui de chaque enfant, pour esquisser un projet de rééducation individualisé. Il permet à l'orthophoniste de définir un nombre de séances, en appui sur une nomenclature d'actes répertoriés, pour mener à bien un projet thérapeutique.

A l'issue des séances prescrites après le premier bilan, un bilan de renouvellement est proposé par l'orthophoniste. Ce bilan de renouvellement permet de noter les progrès effectués, et éventuellement les domaines dans lesquels la poursuite d'une rééducation s'avère nécessaire.

Tout bilan orthophonique fait l'objet d'un compte-rendu, qui peut être précieux pour certaines démarches à accomplir, notamment auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).