{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

L'audioprothésiste

Créé le 13/03/2018 Mis à jour le 05/04/2018

Les audioprothésistes sont des professionnels du quotidien pour les personnes sourdes ou malentendantes. Leur savoir-faire est essentiel pour permettre d'optimiser l'audition, et leur métier doit s'inscrire dans des règles strictes qui sont dictées par le législateur.

Article en langue des signes française

Qui sont les audioprothésistes ?

Les audioprothésistes sont des professionnels paramédicaux titulaires d'un Diplôme d'Etat, délivré après trois années de formation post-baccalauréat. Leur formation comporte une partie médicale (connaissance des différents types de surdité, connaissance de l'anatomie de l'oreille), une partie scientifique (connaissance des propriétés physiques des sons), une partie technique (connaissance du fonctionnement des appareils et des matériaux utilisés). Plus d'informations sur le site de l'ONISEP.

 

La grande majorité des audioprothésistes sont signataires d'une convention avec l'assurance maladie, ce qui ouvre des droits à une prise en charge partielle du coût par la sécurité sociale. Par ailleurs, la profession est encadrée par des articles du code de la Santé publique.

 

L'audioprothésiste ne peut exercer que dans un local agréé, dont les conditions sont fixées par le décret 2005-988.

Le code de déontologie européen de la profession est consultable sur le site de l'UNSAF, syndicat national des audioprothésistes.

Au-delà des appareils : l'appareillage

Délivrer des appareils auditifs nécessite une compétence et un travail spécifique de l'audioprothésiste. Aussi, celui-ci ne vend pas des appareils, mais un appareillage. Cette prestation englobe :

  • la vente de l'appareil à proprement parler
  • mais aussi la prise en charge par l'audioprothésiste : les séances et tests nécessaires au choix de l'appareil, l'adaptation de la prothèse, un suivi régulier, l'envoi de compte rendu à votre médecin etc... L'arrêté du 31 octobre 2008 précise qu'à minima trois visites pendant la première année sont nécessaires, ainsi qu'une par semestre ensuite.
  • ce suivi doit se faire tout au long de la durée de vie de l'appareil.

Globalement, l'audioprothésiste n'a pas pour unique mission de vendre l'appareil, mais de conseiller, informer, suivre les personnes qui font appel à lui. A cet effet, il met en place les dispositifs nécessaires : entretien préalable à l'appareillage, rendez-vous de suivi, etc.

L'entretien préalable à l'appareillage

Prendre rendez-vous avec un audioprothésiste suppose que l'on dispose d'une prescription médicale établie par un médecin ORL qui aura réalisé les examens nécessaires.

Dans un premier temps, l'audioprothésiste doit proposer un entretien préalable afin :

Cet entretien préalable permet à l'audioprothésiste d'établir un devis normalisé.