{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Baisse brutale de l'audition : des cas d'urgence

Créé le 08/03/2018 Mis à jour le 13/09/2018

Il existe de véritables urgences auditives. Une perte brutale de l’audition mérite que des soins urgents soient dispensés, faute de quoi la perte peut s'avérer irréversible.

Surdi Info vous présente des circonstances susceptibles d’engendrer une perte brutale de l'audition.

Article en langue des signes française

Une exposition à un niveau sonore trop élevé

L'exposition temporaire à un niveau sonore excessif - concert, discothèque, explosion, tir, pétard, feu d'artifice, etc. - peut provoquer un traumatisme qu’on appelle traumatisme sonore aigu.

Il se manifeste essentiellement par un ressenti bilatéral de perte de l'audition (sensation d'oreilles bouchées), accompagné ou non de douleur aux oreilles, d'acouphènes, bourdonnements d'oreille, fatigue auditive ou encore hyperacousie.

Il est impératif d'intervenir dans les heures qui suivent afin d'évaluer finement la perte auditive (portant généralement sur les fréquences de 4000 à 6000 Hz), et d'intervenir avec des médicaments ciblés (vasodilatateurs, corticoïdes) pour stopper le processus toxique qui est à l'oeuvre et peut s'avérer irréversible.

Ce risque justifie largement les mesures de protection à prendre lors d'expositions prévisibles au bruit comme lors de certains évènements festifs.

Une exposition à des variations de pression

Les barotraumatismes concernent le plus souvent l'oreille moyenne, mais peuvent affecter plus rarement l'oreille interne, parfois de manière mixte (oreille moyenne + oreille interne). Les circonstances de survenue sont en revanche les mêmes : plongée sous-marine (problèmes de décompression), décollage ou atterrissage d'un avion.

Les symptômes sont : l'apparition brutale de vertiges et d'acouphènes associés à une perte de l'audition. Les circonstances d'apparition étant très précises, l'identification de la cause de la perte auditive est aisée. Le traitement associe en principe des corticoïdes, vasoconstricteurs et vasodilatateurs. Un geste chirurgical est parfois nécessaire pour favoriser un éventuel écoulement de liquide de l'oreille interne.

Sans exposition à une situation à risque (surdité brusque)

Le syndrome de surdité brusque idiopathique consiste en une perte brutale de l'audition, au départ sur une oreille, sans élément explicatif évident, et dont les symptômes ressemblent à ceux d'une oreille bouchée. Brutale, cette surdité peut s'accompagner d'acouphènes, plus rarement de vertiges ou de troubles de l'équilibre. Techniquement, elle se définit par la survenue en moins de 24 heures d'une surdité de perception unilatérale d'au moins 30 dB sur trois fréquences audiométriques successives.

Le risque est toujours que cette surdité unilatérale brusque soit minorée et confondue avec un banal bouchon de cérumen : celui qui en est victime attend alors que cela passe alors qu'une intervention médicamenteuse urgente est requise, à base de corticoïdes. Dans tous les cas, c'est une exploration ORL complète qui permettra de mettre en évidence ce phénomène, notamment en éliminant un neurinome de l'acoustique dont les symptômes peuvent être ressemblants.

L'origine de cette surdité est assez mystérieuse (d'où le terme « idiopathique »), même si les médecins pointent parfois un facteur viral ou un facteur vasculaire.

Un corps étranger dans l'oreille

En introduisant volontairement ou non un objet dans le conduit auditif externe, des dégâts peuvent être causés dans l'oreille moyenne (tympan, osselets), voire dans l'oreille interne. La douleur ressentie conduit à une consultation en urgence qui se traduira par un examen approfondi de l'oreille et de l'audition pour déterminer ce qui a été endommagé et proposer des pistes thérapeutiques (chirurgicales et/ou médicamenteuses).

Un choc à la tête

Un choc violent à la tête peut conduire à un traumatisme crânien, parfois avec fracture des os du crâne et/ou atteinte de l'oreille interne. Les soins en urgence s'imposent de fait, et une attention sera portée par les médecins à la fonction auditive éventuellement altérée.

Que faire en cas de doute ?

Les cas évoqués requièrent tous une intervention urgente, faute de quoi la perte de l'audition peut s'avérer définitive. Il ne faut donc pas hésiter à se rendre dans un service d'urgence devant des symptômes de ce type. Les gros centres hospitaliers proposent même parfois des services d'urgences ORL spécifiques, et qui peuvent alors être privilégiés.