{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

L'Allocation journalière de présence parentale (AJPP)

Créé le 24/01/2018 Mis à jour le 24/04/2018

Dans certains cas de maladie lourde, la présence accrue des parents auprès de l'enfant peut être nécessaire. Une procédure existe pour en demander le droit.

Article en langue des signes française

Qu'est-ce que c'est ?

Cette allocation est destinée aux parents qui doivent interrompre leur activité professionnelle pour assurer une présence auprès de leur enfant, quand celui-ci est atteint d'une grave maladie, d'un handicap ou a subi un accident. En règle générale, la surdité d'un enfant n'est pas une condition suffisante pour bénéficier de cette allocation.

En avril 2017, le montant journalier est de 43,14 euros si vous vivez en couple et de 51,25 euros si vous vivez seul(e).

Conditions d'obtention et procédure

Les parents qui en font la demande doivent pouvoir justifier d'un congé de présence parentale auprès de leur employeur (ou de Pôle Emploi s'ils sont au chômage). Cette disposition concerne donc prioritairement les salariés du secteur privé ou public, les autres catégories étant soumises à d'autres critères et conditions.

Un certificat médical (qui précise la durée prévisible des soins) doit attester de la gravité de la maladie, du handicap ou de l'accident, et souligner qu'une présence parentale accrue auprès de l'enfant est nécessaire. Ce certificat ainsi que le formulaire de demande (cerfa n°12666*03), rempli par la famille et le médecin, doivent être adressés à la Caisse d'Allocation Familiale (ou à la Mutualité Sociale Agricole pour les agriculteurs).

C'est ensuite le service médical de la Caisse d'Assurance Maladie qui émet un avis.

En savoir plus ?

Service public sur l'article de l'Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP)