{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Les enseignants en langue des signes

Créé le 14/03/2018 Mis à jour le 18/05/2018

Les enseignants en LSF sont des professionnels qui enseignent en utilisant la Langue des Signes Française notamment dans les classes bilingues. Ils sont à distinguer des enseignants de Langue des Signes Française.

Article en langue des signes française

Enseignement en LSF : quelle(s) certification(s) ?

Trois catégories de personnes peuvent prétendre à un poste selon la circulaire n° 2008-109 du 21-8-2008 (paragraphe V) :

  • Les enseignants du premier degré qui ont obtenu un CAPA-SH (Certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap) option A et ayant à titre personnel développé une maîtrise de la LSF
  • Les enseignants du second degré qui ont obtenu un 2CA-SH (Certificat complémentaire pour l'adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés) et ayant à titre personnel développé une maîtrise de la LSF
  • Des enseignants sourds avec des compétences en LSF et en français écrit qui sont souvent déjà en poste avec des statuts divers : vacataire, contractuel... 

Depuis 2009, une certification complémentaire a été mise en place pour les personnels enseignants des premier et second degrés qui permet de reconnaître désormais une aptitude aux personnels déjà en place à pratiquer un enseignement en LSF.

Les enseignants doivent passer une épreuve orale devant un jury pour obtenir cette certification. Un minimum de niveau B2 est exigé. D'autres critères font partie de l'évaluation : connaissance de la culture sourde, maîtrise des signes liés à la discipline enseignée …

Le diplôme de compétence en langue (DCL) est un diplôme permettant d’évaluer ses compétences langagières. Il existe en LSF (Arrêté du 13 décembre 2010 relatif au diplôme de compétence en langue des signes française). Le DCL mentionne le niveau de langue selon les références du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL)  

Enseignement en LSF : en pratique

Si la classe dans laquelle il intervient comporte exclusivement des enfants sourds, le professeur en langue des signes fait la classe tout seul.

Si la classe accueille à la fois des enfants sourds et des enfants entendants (comme au dispositif bilingue de Poitiers), le professeur en langue des signes fait la classe avec le professeur entendant. Ils sont co-enseignants.

À noter : Les enseignants en LSF peuvent parfois manquer en fonction des académies et des matières enseignées, ceci notamment au lycée... Il arrive donc que dans certaines classes un enseignant qui n'utilise pas la langue des signes soit accompagné d'un interprète, ou que l'enseignant soit contractuel ou vacataire et ait été recruté en fonction de ses compétences linguistiques.

Les Pôles d’enseignement pour les jeunes sourds - PEJS

Les Pôles d’enseignement pour les jeunes sourds (PEJS) sont des dispositifs pouvant être mobilisés au service de la scolarisation des jeunes sourds dans le cadre d’un choix de langue défini.

Ainsi, deux grands parcours différents sont décrits en fonction de la langue première qui est l’objet du choix : parcours bilingue et parcours en langue française. Ce dernier peut être étayé par la langue française parlée complétée (LPC) ou par la langue des signes française (LSF).

Cette circulaire, qui va désormais organiser la scolarisation des jeunes sourds, est riche. On peut la consulter sur le site de l'Education nationale (version écrite et version en langue des signes française) à cette adresse : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=112344