{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Le traitement de l'otospongiose

Créé le 13/02/2018 Mis à jour le 24/04/2018

L'otospongiose est une maladie des os de l'oreille se traduisant par une perte progressive de l'audition.

Le traitement consiste à rétablir autant que possible la fonction auditive, par chirurgie ou par le prescription de prothèses auditives.

Article en langue des signes française

L'otospongiose a pour conséquence l'installation progressive d'une surdité. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une surdité de transmission liée à l'ankylose de l'étrier, osselet de l'oreille moyenne.

Approche médicamenteuse

Bien que peu de données scientifiques attestent de manière claire de son efficacité, un traitement à base de fluor est parfois prescrit, dans l'idée qu'il serait apte à ralentir l'évolution de la maladie. Ce traitement ne rétablit en revanche pas l'audition perdue, qui rend nécessaire le recours à la chirurgie ou au port de prothèses auditives.

Approche chirurgicale

Dès lors que l'otospongiose a pour conséquence une ankylose stapédo-vestibulaire (ou ankylose de l'étrier) se traduisant par une perte gênante de l'audition, une opération chirurgicale peut être envisagée.

Le principe est d'enlever l'étrier ankylosé et de le remplacer par une prothèse en téflon rattachée à l'enclume et assurant le même rôle que l'étrier, soit la stimulation mécanique de l'oreille interne via la fenêtre ovale.

Cette chirurgie affiche de très bons résultats mais comme toute opération, elle n'est pas totalement sans risque. On relève un risque faible d'échec, ou encore de surdité de perception (définitive) post-opératoire.

Attention : l'opération n'agit que sur la surdité de transmission. Si la personne atteinte d'otospongiose présente une surdité mixte, l'aspect perception de la surdité (lié au déficit de sensibilité cochléaire) ne sera pas rétabli ni corrigé.

Appareillage auditif

Un appareillage est de mise comme alternative ou préalable à la chirurgie. En première intention, ce sont des prothèses conventionnelles par conduction aérienne qui sont généralement prescrites. Mais dans la mesure où la maladie, et donc la surdité, est par nature évolutive, il faut prévoir des appareils de plus en plus puissants, ou bien recourir ensuite à un appareillage par ancrage osseux (BAHA) voire un implant d'oreille moyenne (technologie très récente).

Dossiers et articles qui pourraient vous intéresser