{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

L'Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH)

Créé le 19/03/2018 Mis à jour le 25/10/2018

L'AEEH est une allocation destinée à soutenir financièrement les parents d'enfant en situation de handicap ou toute personne qui en a la charge. Cette allocation est attribuée pour une durée variable d’un an à cinq ans.

Le montant mensuel est de 130.51 euros (au 01/09/2017).

Article en langue des signes française

Demander l'AEEH

Cette allocation s'obtient en faisant une demande auprès de la MDPH. Des formulaires de demande sont disponibles auprès des MDPH, sur leurs sites internet, dans les différents points d'accueil, sur le site service public.

La décision d'obtention de l'AEEH est prise par la CDAPH, mais est ensuite versée par la Caisse d'Allocations Familiales (CAF).

Critères d'attribution

Pour obtenir l’AEEH, il faut résider en France.

L'enfant concerné doit :

  • Résider en France
  • Avoir moins de 20 ans
  • Ne doit pas être placé en internat avec prise en charge intégrale des frais de séjour par l'Assurance maladie, l'État ou l'aide sociale
  • Ne doit pas percevoir des revenus professionnels supérieurs à 55 % du Smic mensuel brut soit 824,16 €

Si l’enfant concerné par la demande d’AAEH à un taux d’incapacité compris en 50 % et 80 %, il faut que celui-ci, fréquente un établissement d'enseignement adapté ou que son état nécessite le recours à des soins ou à des dispositifs adaptés.

À noter : L’AEEH n'est pas soumise à condition de ressources.

Les compléments possibles

Le montant de l’AEEH peut être majoré par un complément accordé par la CDAPH.

Il existe six compléments qui peuvent être accordés en fonction :

  • des besoins spécifiques de l’enfant entraînant des dépenses particulières,
  • du recours à une tierce personne,
  • et/ou de la réduction ou cessation d'activité professionnelle d'un des parents.

A noter : Les parents isolés peuvent bénéficier d'une majoration.

Les cumuls possibles

L'AEEH est cumulable :

  • avec la prestation de compensation du handicap (PCH),
  • ou avec le complément AEEH ainsi qu'avec le 3e élément de la PCH (à savoir celui concernant les frais engagés pour l'aménagement du logement ou du véhicule, ou les surcoûts liés au transport).