{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Les intermédiateurs

Créé le 09/03/2018 Mis à jour le 16/05/2018

Depuis quelques années, un nouveau métier, en lien avec la surdité, est en train d’apparaître et de se structurer : intermédiateur.

Son rôle consiste à établir un pont entre le public sourd et les professionnels entendants, notamment dans les situations où l’intervention d’un interprète en langue des signes n’est pas adaptée : personnes sourdes ne maîtrisant pas suffisamment la langue des signes, personnes ayant des difficultés cognitives ou mentales, personnes sourdes étrangères, enfants sourds, etc.

Article en langue des signes française

Dans un certain nombre de situations, il s’agit nécessairement d’intermédiateurs sourds.

Ainsi, la circulaire du 20 avril 2007 relative aux pôles d’accueil des sourds dans les hôpitaux note :

« La présence de personne(s) sourde(s) au sein de l’équipe permet le maintien et le développement du niveau linguistique de l’ensemble des professionnels et de l’appropriation par l’ensemble de l’équipe des habitudes de communication et des préoccupations des patients. Il est donc nécessaire que toutes les réunions de travail se fassent en LSF. Sa présence met d’emblée les patients en confiance lors de l’accueil. Elle rassure également les professionnels soignants extérieurs à l’unité, qui, découvrant que la relation professionnelle entre un professionnel sourd et entendant est possible s’engagent avec d’autant plus de confiance dans la relation thérapeutique avec le patient. L’expérience partagée entre la personne sourde de l’unité et le patient sourd présente un avantage dans des situations de re-formulation et de communication. »

Les intermédiateurs n’interviennent pas que dans le domaine de la santé. Ils peuvent être appelés dans le domaine de la culture, du travail social, de l’éducation, etc. Dans ces différents cas, il peut s’agir de professionnels sourds ou entendants.

Plusieurs formations existent en France :

  • l'université d'Aix-Marseille propose une Licence professionnelle intervention sociale, Spécialité Travailleurs Sociaux et Soignants Signeurs (T3S), avec deux parcours :
    • Intermédiateurs dans le domaine de la santé et du social (IM)
    • Professionnel de la culture, éducation et travail social (CETS)

          https://allsh.univ-amu.fr/licence-pro-T3S

En savoir plus ?

Intermédiateur en langue des signes, un nouveau métier ? - blog du docteur Drion (Médecin coordinateur de l'Unité d'Accueil et de Soins en Langue des Signes - Groupe Hospitalier de l'Institut Cathololique de Lille)

Colloque sourds et santé des 24 et 25 juin 2015 a porté sur : La médiation dans tous ses états

Dossiers et articles qui pourraient vous intéresser