{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Les interfaces de communication

Créé le 13/03/2018 Mis à jour le 13/09/2018

Les interfaces de communication sont des professionnels de la communication. Leur mission consiste à accueillir et accompagner des personnes sourdes ou malentendantes, et soutenir leur inclusion dans la société.

Les interfaces de communication ne sont ni des interprètes (Français/LSF), ni des traducteurs.

 

Article en langue des signes française

Concrètement, le rôle des interfaces de communication est de s’assurer que le message soit bien compris entre les différents interlocuteurs. Pour cela, les interfaces adaptent leur mode de communication (LSF, LPC, français signé, dessins, mimes, lecture labiale, français écrit, autre…) en fonction de la personne qu’ils accompagnent.

Les interfaces peuvent également intervenir pour informer et sensibiliser à la surdité.

Comme tout professionnel de la communication, les interfaces s’engagent à respecter une déontologie impliquant trois règles principales :

  • La fidélité (respect de l’intégralité et de l’intention du message)
  • La neutralité (ne pas influencer les échanges, ne pas faire part de son opinion)
  • Le secret professionnel (ne pas divulguer les informations après les échanges)

Les interfaces de communication travaillent essentiellement au sein de services comme des SAVS (Service d’accompagnement à la vie sociale) et dans des associations (de type URAPEDA).

A ce jour, il n’existe pas de formation spécifique pour devenir interface de communication. Toutefois, de solides connaissances langagières (notamment LSF) et culturelles (culture sourde) sont nécessaires pour exercer cette fonction.

Des ressources

Facebook de l'AFIC - Association française des interfaces de communication

Fiche métier
réalisée par l'AFIC

Présentation des interfaces de communication
sur le site de l'ARIS - Association régionale pour l'intégration des Sourds