{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Prothèses, implants, aides techniques : Comment les choisir ? Comment les financer ?

Créé le 19/12/2017 Mis à jour le 13/09/2018

Vous avez fait un bilan auditif complet, et votre médecin ORL vous a orienté vers une solution technique vous permettant de compenser votre perte d’audition :

  • Il vous a donné une ordonnance pour des prothèses auditives. Il en existe des formes et des fonctionnalités différentes. Vous devez vous rendre chez un audioprothésiste qui vous accompagnera dans le choix. Ces prothèses ont un coût, vous aurez un financement de la sécurité sociale et de votre mutuelle, mais en fonction de votre situation d’autres aides sont possibles.
  • Si votre surdité est bilatérale, sévère ou profonde, votre médecin peut vous proposer un implant cochléaire.  La démarche se fait dans un centre d’implantation et nécessite une intervention chirurgicale. Si l’implant est accepté pour vous, l’assurance maladie prend en charge le coût à 100%.

D’autres dispositifs, moins fréquents, peuvent être proposés en fonction de la cause de la surdité :

  • Prothèse à ancrage osseux,
  • Implant d’oreille moyenne
  • Implant du tronc cérébral

Différentes aides techniques (boucle magnétique, micro etc.) peuvent être reliées à votre appareillage auditif et améliorer votre confort d’audition (guichets d’accueil, salles de spectacle, réunions… )

D’autres aides techniques peuvent elles aussi apporter un confort au quotidien en remplaçant des signaux sonores par des signaux lumineux : alarme incendie, ou sonnettes de porte…

Vous pouvez aussi vous tourner vers les associations d’usagers pour échanger sur ces différents choix.

Article en langue des signes française