{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Sourds et malentendants : quelles langues ? quels moyens de communication ?

Créé le 11/12/2017 Mis à jour le 13/09/2018

Les personnes sourdes et malentendantes ont des profils très divers. Elles font des choix en fonction de leur situation et de leur histoire personnelle.

Ces choix ne sont ni définitifs, ni exclusifs. Une même personne peut communiquer différemment au cours de sa vie ou en fonction des contextes (famille, travail, amis…).

Les personnes sourdes et malentendantes peuvent choisir pour communiquer :

La lecture labiale (lecture sur les lèvres) permet aux personnes sourdes ou malentendantes de mieux percevoir la parole. Un apprentissage spécifique permet de mieux la maîtriser.

La Langue des Signes Française (LSF) est une langue à part entière qui possède sa propre grammaire et son propre vocabulaire. C’est une langue visuelle : on se sert de ses mains, mais aussi des expressions du visage, de la position du corps, etc.

 

Article en langue des signes française


La langue française parlée complétée (LPC) est un complément de la lecture labiale. Un système visuel de positions de la main autour du visage (« clés ») permet de distinguer tous les sons de la langue française.