Les enseignants en Langue des Signes Française

Publié le
mardi 19 mai 2015
Modifié le
mardi 15 novembre 2016
Recommander Imprimer
  • Les enseignants en Langue des Signes Française
  • Les enseignants en LSF se distinguent des enseignants de LSF. Il s'agit des professionnels qui enseignent en utilisant la Langue des Signes Française notamment dans les classes bilingues.

Cet article en Langue des Signes : cliquez ici

 

Dans la circulaire qui donne une définition du bilinguisme, le paragraphe V évoque la situation des enseignants en LSF et des enseignants de LSF. 

Il est indiqué dans cette circulaire que trois catégories de personnes peuvent prétendre à de tels postes :

  • les enseignants du premier degré qui ont obtenu un CAPA-SH (Certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap) option A et ayant à titre personnel développé une maîtrise de la LSF
  • les enseignants du second degré qui ont obtenu un 2CA-SH (Certificat complémentaire pour l'adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés) et ayant à titre personnel développé une maîtrise de la LSF
  • des enseignants sourds avec des compétences en LSF et en français écrit qui sont souvent déjà en poste avec des statuts divers : vacataire, contractuel...

 

Les missions toutefois diffèrent entre les professionnels pouvant enseigner les différentes matières en langue des signes dans les dispositifs bilingues et les enseignants de LSF qui apprennent à utiliser et à maîtriser cette langue en elle même.

 

Si la classe dans laquelle il intervient comporte exclusivement des enfants sourds, le professeur en langue des signes fait la classe tout seul ; si la classe accueille à la fois des enfants sourds et des enfants entendants (comme au dispositif bilingue de Poitiers), le professeur en langue des signes fait la classe côte à côte avec le professeur entendant. Il sont co-enseignants.

 

Depuis, un arrêté ministériel du 30/11/2009 a mis en place une certification complémentaire pour les personnels enseignants des premier et second degrés qui permet de reconnaître désormais une aptitude aux personnels déjà en place à pratiquer un enseignement en LSF.

Les enseignants doivent passer une épreuve orale devant un jury pour obtenir cette certification. Un minimum de niveau B2 est exigé. D'autres critères font parti de l'évaluation : connaissance de la culture sourde, maîtrise des signes liés à la discipline enseignée etc.

L'ensemble des critères d'évaluation est précisé dans la note de service n°2009-188 publiée dans le Bulletin Officiel n° 48 du 24 décembre 2009.

 

Sur le site de l'académie de Versailles, un dossier d'information sur cette certification complémentaire en LSF est disponible.

 

Un Diplôme Universitaire intitulé "Ingénierie de l'enseignement en langue des signes" a été mis en place par l'université de Toulouse.

 

Les enseignants pouvant utiliser la Langue des Signes Française peuvent parfois manquer en fonction des académies, et des matières enseignées et ceci notamment au lycée...

Il arrive donc que dans certaines classes qu'un enseignant qui n'utilise pas la Langue des Signes soit accompagné d'un interprète, ou que l'enseignant soit contractuel ou vacataire et ait été recruté en fonction de ses compétences linguistiques.

 

Concernant spécifiquement les enseignants de LSF, il a été mis en place le CAPES de LSF qui permet aux personnes qui l'obtiennent d'être enseignant de langue notamment dans le second degré.

 

Pour plus d'informations, consulter le site de l'AFFELS, qui est l'Association francophone des formateurs et enseignants de/en langues des signes.