{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Penser globalement l'habitat, au-delà de la compensation

Créé le 22/01/2018 Mis à jour le 24/04/2018

L'aménagement du logement peut aller au-delà des compensations sonores.

Une véritable réflexion peut être menée sur la conception de l'habitat pour des personnes pour qui le contact visuel est primordial.

Article en langue des signes française

Quelle architecture ?

L'architecture privilégie alors les grands espaces de vie avec par exemple des cuisines ouvertes ("américaines"), des baies vitrées, des mezzanines etc.
Certains matériaux comme le bois qui permettent la transmission des vibrations sonores pourront être choisis.
Une attention particulière sera portée à la lumière et l'éclairage.


Tout aménagement permettant de faciliter la communication visuelle sera favorisé.


Un travail sur l’acoustique peut être utile aux personnes malentendantes : une meilleure isolation phonique des bruits extérieurs peut apporter du confort dans la perception des sons intérieurs.

 

La brochure "L'architecture et les sourds" rédigée par Laurent Duquesne, architecte sourd, et par le Bureau d’étude en accessibilité de l’association Passe Muraille et éditée par et le Service Conseil en Aides Techniques de la Fédération Francophone des Sourds de Belgique permet de lister de façon plus complète les éléments d'information sur une architecture spécifique et dédiée aux personnes sourdes.

 

En Suisse, c’est un document intitulé "la construction adaptée aux malentendants et sourds" qui a été publié par le Centre pour la construction adaptée aux handicapés.