{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Prothèses : ce que remboursent les mutuelles

Créé le 16/03/2018 Mis à jour le 13/09/2018

Les complémentaires santé (mutuelles) ont pour fonction de compléter les remboursements liés aux problématiques de santé, en contrepartie de la cotisation versée.

D’une mutuelle à une autre, et selon les contrats, les prestations varient beaucoup : certaines complémentaires offrent des taux de couverture plus intéressants, ou des offres plus pertinentes pour le remboursement des prothèses auditives.

Article en langue des signes française

Le remboursement de prothèses auditives est ainsi un critère qui peut guider dans le choix d'un contrat de complémentaire santé. Les prestations proposées sont généralement liées aux montant plus ou moins élevés des cotisations qu'elles demandent.

A noter que l'Assurance Maladie propose, sous conditions de ressources, une aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS)

La Loi Le Roux du 27 janvier 2014 permet aux complémentaires santé de signer des conventions avec certains professionnels de santé, à créer des réseaux de soins. Le principe est que les adhérents qui se rendent chez ces professionnels bénéficieront d'un meilleur remboursement. Les audioprothésistes sont concernés : les assurés doivent pouvoir bénéficier de tarifs plus avantageux en s'adressant à ceux qui seront agréés par leur mutuelle.

En d’autres termes, cette loi permet aux complémentaires santé de passer des contrats avec certains professionnels, établissements ou services de santé. Leurs assurés qui choisiront de recourir à ces organismes et professionnels conventionnés par leur mutuelle bénéficieront alors de remboursements différenciés, et plus avantageux pour eux.

N'hésitez pas à aborder cette question avec votre mutuelle.

A consulter

Article de la Gazette Santé Social du 28/01/2014 sur le décriptage de la loi

Réclamation du Syndicat national des audioprothésistes du 04/10/2016 de l'évaluation publique de ces conventions

Rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) saisie en 2016 d'une mission d'évaluation des réseaux de soins, conformément à la Loi Le Roux et son résumé