{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Enseignement des langues étrangères : les possibilités d'aménagement et de dispense

Créé le 02/01/2018 Mis à jour le 13/09/2018

D'après les textes officiels, les élèves sourds, comme leurs camarades entendants, doivent apprendre une première langue vivante (LV1) à l'entrée au collège.

Il existe néanmoins des possibilités d'aménagement pour leur faciliter cet enseignement et la dispense de la LV2 peut être demandée.

 

Article en langue des signes française

Les aménagements pour l'enseignement des langues vivantes étrangères

Les demandes d'aménagement doivent être formulées dans le PPS - Projet personnalisé de scolarisation - qui définit les modalités de déroulement de la scolarité de l'élève en situation de handicap.
Pour les langues étrangères, il peut être notamment rappelé les difficultés de compréhension orale de l'enfant et donc d'adapter les supports pédagogiques ainsi que les épreuves d'évaluation.

Quelques exemples non exhaustifs d'adaptations qui peuvent être proposées :

  • pour les exercices d'écoute à partir d'une bande audio, l'enseignant peut fournir un script de la séquence ;
  • les épreuves orales peuvent être remplacées par des épreuves écrites ;
  • la participation orale doit être préparée et évaluée sur des modalités précises.

Pour mettre en œuvre un PPS, vous pouvez solliciter une réunion avec l'équipe pédagogique de votre enfant pour faire le point sur sa situation et formuler une demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées - MDPH - via ce formulaire Cerfa.

La dispense de la LV2

De manière générale, la dispense d'enseignement pour les élèves en situation de handicap est précisée dans l'article D112-1-1 du Code de l’Éducation.

"Les élèves disposant d'un projet personnalisé de scolarisation élaboré dans les conditions définies à l'article L. 112-2 peuvent être dispensés d'un ou de plusieurs enseignements lorsqu'il n'est pas possible de leur rendre ces enseignements accessibles en raison de leur handicap.
La décision est prise par le recteur d'académie ou, dans le cas de l'enseignement agricole, par le directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt"

Concernant spécifiquement les élèves sourds, la circulaire n° 2000-013 du 20 janvier 2000 précise la possibilité de dispenser ces élèves de l'apprentissage d'une seconde langue vivante (LV2) et organise les implications d’un tel choix sur la suite de la scolarité.

Pour cette démarche, une demande écrite doit être formulée par la famille ou l'élève majeur au recteur d'académie ou dans le cas de l'enseignement agricole, au directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, qui décide ou non d'accorder cette dispense.

Il est également important de souligner que la dispense d'un enseignement en cours de scolarité et la dispense lors des épreuves d'examen relèvent de deux procédures différentes. Tous les élèves qui visent un diplôme ou une certification doivent donc s'assurer que l'enseignement dont ils demandent la dispense ne fait pas l'objet d'une évaluation ou qu'une dispense d'épreuve existe.
Plus d'infos sur l'aménagement des examens

 

Pour plus d'informations, vous pouvez solliciter l'enseignant référent de votre secteur.